Digital nomad

Comment voyager en travaillant et quel est mon métier ?

Je reçois régulièrement des messages me demandant quelle activité j’exerce pour pouvoir voyager autant et toute l’année. On me demande aussi en quoi consiste le métier de digital nomad. Tout d’abord, digital nomad n’est pas un métier mais un mode de travail. Les nomades digitaux sont en effet des personnes qui travaillent à distance et qui ont donc choisi de profiter de ce mode de travail pour voyager toute l’année ou une partie. Je voulais donc à travers cet article vous donner un peu plus d’indications sur mon activité afin que vous compreniez mieux comment j’arrive à constamment voyager et idéalement vous aider si jamais vous souhaitez vous aussi devenir nomade digital.

Je reçois régulièrement des messages me demandant quelle activité j’exerce pour pouvoir voyager autant et toute l’année. On me demande aussi en quoi consiste le métier de digital nomad. Tout d’abord, digital nomad n’est pas un métier mais un mode de travail. Les nomades digitaux sont en effet des personnes qui travaillent à distance et qui ont donc choisi de profiter de ce mode de travail pour voyager toute l’année ou une partie. Je voulais donc à travers cet article vous donner un peu plus d’indications sur mon activité afin que vous compreniez mieux comment j’arrive à constamment voyager et idéalement vous aider si jamais vous souhaitez vous aussi devenir nomade digital.

digital nomad santorin
travail à distance

Digital nomad - Mes études et mes premières expériences à l'étranger

Pour vous décrire tout d’abord un peu mon parcours, j’ai intégré une classe préparatoire HEC puis fait un Master en école de commerce à l’EMLyon avec une spécialisation marketing B2C. Mon rêve à l’époque était d’être directrice marketing de l’Oréal ou Nestlé à New York. Rien à voir avec mes aspirations d’aujourd’hui comme vous allez le comprendre :p J’ai certes fait des études supérieures, mais si je suis bien arrivée à une conclusion avec le recul, c’est que faire de longues études n’est absolument pas indispensable pour être nomade digital, bien au contraire ! Les écoles de commerce vous ouvrent souvent les portes de grandes entreprises avec des jobs bien payés en bureaux mais qui sont justement plutôt réticentes au télétravail à 100%, même si bien sûr il ne faut pas généraliser.

J’ai commencé par effectuer mon premier stage dans une startup française à New York et je me suis alors passionnée pour le voyage. Avant cela, j’avais voyagé avec ma famille mais relativement peu et je n’avais pas forcément envie de vivre hors de France, du moins je ne m’étais jamais posé la question. Mais découvrir une nouvelle culture, m’installer dans un autre pays, découvrir de nouvelles choses chaque jour a été une vraie révélation et c’est ce qui me motive encore presque 10 ans plus tard au quotidien. J’ai ensuite très vite voulu découvrir le monde et je suis partie 4 mois en échange à Shanghai, puis 4 mois à Sydney pour y effectuer une mission de consulting dans le cadre de mes études.

Après mon stage de fin d’étude chez L’Oréal à Paris, l’entreprise ne proposait pas de premier poste à l’étranger. Mon choix était vite fait, je voulais repartir et j’ai donc postulé autant que je pouvais à l’étranger, en particulier en Amérique latine qui était un continent que je ne connaissais pas encore et qui attirait ma curiosité. Après avoir envoyé des dizaines de CVs dans plusieurs pays, j’ai décroché un VIE (un contrat d’expatriation pour les jeunes diplômés) à Sao Paulo,… sans parler un mot de portugais ! Je n’aurais jamais pensé y parvenir mais heureusement mon espagnol en seconde langue a un peu aidé même si j’ai dû ensuite l’apprendre sur place. Je vous explique d’ailleurs tous les avantages du VIE et comment maximiser ses chances pour obtenir ce type de job dans le Ebook. Ce contrat est en effet très avantageux car vous bénéficiez généralement d’un appartement payé, des billets d’avion pris en charge et d’autres avantages en tant qu’expatrié. Ces 3 ans furent un rêve et je me suis passionnée pour le Brésil qui est aujourd’hui mon second pays de coeur.

nomade digital

Après ces 3 ans incroyables au Brésil, j’ai tout de même eu envie de revenir en Europe pour me rapprocher de ma famille et mes amis. Je cherchais initialement un job à Barcelone, et j’ai donc travaillé un été en auberge de jeunesse à Javéa en tant que réceptionniste grâce au site WorldPackers, pour améliorer mon espagnol largement oublié à cause du portugais parlé pendant 3 ans.

C’est durant cette expérience que j’ai par hasard découvert le monde des nomades digitaux, car cette auberge accueillait en particulier des nomades qui venaient en Espagne pour vivre, découvrir les environs et travailler. Ce fut là pour moi une vraie révélation : plus besoin de choisir un pays et de décrocher un emploi dans une entreprise étrangère pour y travailler et vivre à l’étranger. En étant nomade digitale, j’aurais le choix de travailler où je veux, quand je veux et surtout de revenir régulièrement en France voir mes proches.

Voyager quand on le souhaite, sans contrainte, sans attendre ses congés, pour une période que moi seule définis, c’était encore mieux qu’être expatriée !

digital nomad turquie

Digital nomad - Mon activité actuelle

Je me suis donc mise à chercher un travail à distance sans relâche et en 3 semaines, j’ai trouvé mon job actuel. Et c’est là un deuxième point que je veux souligner : il existe de multiples offres et opportunités pour travailler à distance, c’est loin d’être compliqué et surtout vous pouvez y parvenir très rapidement si vous cherchez au bon endroit.

Je travaille ainsi depuis Février 2019 chez Fizzer, une startup française en tant que Marketing Manager. Je suis responsable des partenariats, des influenceurs, des relations presse, de la publicité TV et radio par exemple. Bref, un job classique en marketing qui pourrait s’effectuer dans un bureau, mais l’entreprise dans laquelle je suis a choisi d’adopter le travail en remote à 100%, c’est-à-dire que nous travaillons tous à distance.

Notre web développeur est ainsi basé au Canada, d’autres sont à Bali, en Pologne, actuellement en Colombie et je suis pour ma part au Mexique pour 3 mois. Je suis en CDI à temps plein, tout comme si j’avais un emploi classique sauf que j’ai la possibilité de choisir d’où je souhaite travailler. Depuis chez moi, de la plage, dans une nouvelle ville à découvrir, dans un espace de coworking ou depuis mon hôtel, j’ai la liberté totale de l’endroit depuis lequel je souhaite travailler. J’ai de plus la chance de voyager avec Marius mon copain, qui a ensuite lui aussi décroché un travail à distance en négociant avec son employeur.

Si vous souhaitez devenir nomade digital, nous avons rédigé un Ebook gratuit où l’on vous explique toutes les bases de ce mode de travail. Nous sommes aussi en train de créer une formation complète qui sera disponible en Mars, avec tous les éléments pour trouver une activité à distance en quelques semaines comme ce fut notre cas. Marius et moi recevons tellement de messages nous demandant comment nous faisions que nous avons eu envie de partager avec vous nos conseils et surtout de vous accompagner. Marius n’avait d’ailleurs aucun diplôme et travaille aujourd’hui à distance, c’est donc vraiment une voie accessible à tous et c’est ce que nous souhaitons vous montrer!

Je ne suis donc pas en vacances quand je voyage mais je travaille bien, et parfois plus que quand j’étais au bureau ! La vie de nomade m’a simplement fait réaliser qu’il était possible de travailler et de profiter tout autant en une journée de 24h. Par exemple au Mexique où je suis actuellement, je me lève vers 6h puis je travaille jusqu’à environ 13h soit déjà 7h de travail. J’ai donc ensuite toute l’après-midi soit plus de 5/6h pour aller visiter des cenotes, découvrir de nouvelles plages ou temples. Le soir je me remets au travail si besoin et je suis d’ailleurs beaucoup plus productive car j’ai cet équilibre vie professionnelle / détente dans la même journée.

Il me reste d’ailleurs plus de 5 semaines en retard à poser tellement je ne vois et ne ressens pas le besoin de prendre des vacances, cela ne m’était jamais arrivé quand je travaillais en bureau, bien au contraire je prenais mes vacances au plus tôt !

Nous vivons donc aujourd’hui la vie de nos rêves, à pouvoir voyager tout en gagnant notre vie et en passant ainsi le maximum de temps ensemble. Je ne changerais pour rien au monde et je dois avouer que je serais aujourd’hui capable de revenir travailler en bureaux. Mais surtout ce que vous devez retenir de cet article est que cette liberté est vraiment accessible à tous et que les possibilités pour adopter ce mode de vie sont multiples. Pour en découvrir plus, je vous invite à écouter notre podcast Devenir digital nomad ou à nous rejoindre sur notre compte Instagram : Pass to Freedom.

J’espère que cet article vous aura permis de mieux comprendre mon métier et en quoi consiste le statut de digital nomad, n’hésitez pas à m’envoyer un petit mail ou un message sur les réseaux sociaux si vous avez des questions 🙂

EBOOK GRATUIT

devenir digital nomad