fbpx

Devenir digital nomad

Quelles sont les différents moyens pour le devenir et voyager en travaillant ?

Pour mieux comprendre les opportunités qui s’offrent à vous pour trouver un travail à distance qui vous offre la liberté et devenir digital nomad, il est important de définir le périmètre qu’occupe le télétravail.

On compte 3 catégories principales pour être digital nomad qui sont en fait plutôt des types de contrat ou des statuts que des contenus de métiers : les entrepreneurs, les freelances et les salariés en remote.

Ce qui implique qu’un Freelance pourra par exemple devenir salarié de l’entreprise pour laquelle il travaille si la collaboration fonctionne bien et que l’entreprise souhaite l’intégrer comme employé à part entière.

travailler en voyageant
digital nomad voyage

DEVENIR DIGITAL NOMAD : LANCER SON BUSINESS ET DEVENIR ENTREPRENEUR

Créer son entreprise est un des meilleurs moyens pour pouvoir décider librement d’où vous souhaitez travailler sans avoir de contraintes et donc être un nomade digital. Il faut bien sûr qu’il s’agisse d’un secteur qui s’y porte, tel qu’un service digital ou de la vente de produits en ligne. Mais si vous avez votre propre business en ligne, vous pourrez être libre de choisir depuis quel endroit du monde travailler 🙂 Vous êtes votre propre patron et travaillez en autonomie.

Voici quelques exemples d’entrepreneurs ayant adopté la vie de digital nomad, que j’ai pu rencontrer dans des coworkings ou des évènements entre Nomades Digitaux, nous avons en effet pu voyager dans plus de 10 pays en 2 ans tout en travaillant, depuis des destinations comme BaliSantoriniPlaya del Carmen.

  • Eduardo, fondateur d’une agence de SEO à Bangkok
  • Sophie, Créatrice d’une ligne de maillots de bain à Bali
  • Ayan & Samia, fondateurs d’une agence proposant des évènements dans plusieurs pays pour les nomades digitaux à Lisbonne
  • Anthony, fondateur d’une agence de web design à Berlin
  • Sandra, auto entrepreneuse consultante en RH à Budapest

Le  choix est large, que vous soyez consultant à votre compte, que vous créiez votre agence digitale ou que vous lanciez une application. Une des activités récurrentes parmi les Nomades Digitaux est la création d’un blog ou d’un site avec pour but de les monétiser. Vous avez en effet plusieurs moyens de gagner de l’argent en créant votre site ou autre forme de contenu :

  • En attirant du trafic sur votre blog/site, puis en faisant payer des marques annonceurs pour de la publicité sur celui-ci ;
  • En vendant vos propres produits sur votre site : formations, e- book, coaching ;
  • En utilisant l’affiliation : vous vendez les produits d’une autre marque et vous êtes payé à la commission sur chaque

Dans notre ebook gratuit Digital nomad : les bases pour se lancer, on vous donne d’ailleurs tous les pours et contre de chacun des trois statuts.

Olivier Rolland a d’ailleurs écrit le livre « Vivez la vie de vos rêves grâce à votre blog » où il explique en détails comment monétiser son activité. Les entrepreneurs qui vivent de leur passion, Olivier Rolland les appelle les « Rebelles Intelligents », car ils ont compris « comment avoir une entreprise qui est au service de [leur] vie, plutôt que [leur] vie soit au service de [leur] entreprise ».

digital nomad turquie

DEVENIR DIGITAL NOMAD : ÊTRE FREELANCE

Les free-lances sont des travailleurs indépendants, ils travaillent à leur compte pour des clients et sont donc payés à l’heure ou par mission selon la manière dont ils choisissent de facturer le client. La plupart des Nomades digitaux sont des freelances puisqu’ils sont eux aussi leur propre patron. Un freelance est donc libre de choisir son lieu de travail et fait généralement du télétravail hors cas exceptionnel où il se rend chez le client.

Je vais vous citer quelques exemples de métiers exercés en freelance, mais au final on retrouve quasiment ces mêmes métiers dans les entreprises. Il s’agit juste d’un statut différent car les free-lances travaillent en externe sur des missions et donc pour plusieurs clients sans faire partie intégrante de l’entreprise. Vous pouvez ainsi tout à fait être community manager dans une startup en tant que freelance ou en tant que salarié, vos missions seront tout à fait les mêmes. Certains entreprises requièrent que le freelance se déplace dans les bureaux mais en règle générale, les missions se font à distance, c’est pour cela que ce statut est sureprésenté parmi les nomades digitaux.

Voici donc des exemples de métiers exercés en tant que freelance :

  • Spécialiste SEO
  • Graphic Designer, UX Designer
  • Consultant (marketing, web, UX design, finance)
  • Rédacteur web

Pour devenir freelance, il vous faudra obtenir un statut d’auto entrepreneur, avec une simple demande sur le site de l’URSAFF. Vous obtiendrez ainsi un numéro de SIRET pour votre micro entreprise. Au delà d’un certain chiffre d’affaire il vous faudra cependant évoluer vers un autre type de société.

Vous ne savez pas quels services vendre ?

1/ IDENTIFIEZ VOS 3 PLUS GRANDES COMPETENCES

Faites une analyse de vous-même et de vos expériences et notez toutes les choses que vous savez faire ou que vous maitrisez (ex: analyse, conseil, création de contenu, photographie, etc…). Même si vous n’avez pas fait d’études ou de formation dans ce sens vous avez forcément des compétences qui seront utiles à d’autres personnes qui n’ont aucune expérience dans ce domaine.

2/ LISTEZ LES DOMAINES QUI VOUS PLAISENT

Ecrivez cette fois-ci tous les domaines qui vous font vibrer. Il se peut que ceux-ci recoupent vos compétences (vous êtes doués en art et c’est également votre passion), mais il se peut également que vous soyez très bon en conseil financier alors que vos passions sont plutôt le voyage ou la photographie.

3/ GROUPEZ VOS COMPETENCES ET PASSIONS POUR DEFINIR VOTRE OFFRE

Il est indispensable que votre service soit en lien avec vos passions car vous serez alors le mieux placé pour le vendre et cela vous permettra de rester motivé et de croire en votre projet même dans les périodes de doutes.

4/ VERIFIEZ QU’IL Y AIT UN MARCHÉ DANS CES DOMAINES

Il vous faudra proposer vos services dans un service niche mais pas trop pour qu’il y ait une vraie demande (par exemple coach de vie peut être un peu plus compliqué aujourd’hui car beaucoup de personnes le deviennent, mais un coach spécialisé dans la reconversion professionnelle ou l’épanouissement dans son couple est déjà plus ciblé).

travail à distance

DIGITAL NOMAD : DEVENIR SALARIÉ DANS UNE ENTREPRISE EN TÉLÉTRAVAIL

L’option la plus simple avec une transition plus facile si vous souhaitez passer du travail en entreprise au travail à distance, est de rester salarié. Le principal avantage du salariat si l’on souhaite devenir nomade est que vous vous garantirez un salaire fixe tout de suite, c’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles j’ai préféré cette option. J’avais trop envie de voyager pour attendre et je n’avais pas la patience de me lancer en tant que freelance car cela peut prendre plus de temps pour trouver ses premiers clients.

Nombreux sont les sites proposant des jobs en remote mais beaucoup ont leurs limites, surtout pour nous français. Les Etats-Unis ont plusieurs années d’avance sur nous et environ 30% de la population des USA travaille à distance, alors que ce sont 8% à 15% estimés en France.

Il faut donc que l’entreprise soit déjà en télétravail à temps plein, ou bien que vous négociez avec votre employeur du télétravail à temps complet. Attention cependant à  être sûr que votre manager accepte que vous partiez à l’étranger, car il est souvent nécessaire que l’employeur ait des assurances spéciales pour cela.

Ainsi, avant de trouver mon emploi actuel, j’ai passé plusieurs autres entretiens. J’ai vite réalisé que « télétravail » ne signifiait pas nécessairement mon droit de voyage et mon ticket pour Bali.

Parfois l’employeur m’indiquait que la mention « télétravail » précisée sur l’offre était en réalité du télétravail une fois par semaine mais que le job devait être basé à Paris. Dans d’autres cas je pouvais travailler de chez moi mais je devais être à proximité pour rencontrer mes clients dans la région. Vous l’aurez compris, des contraintes qui ne me correspondaient pas du tout.

Les employeurs en France ont encore du mal à croire en les bénéfices du travail à distance et restent frileux et dans l’appréhension à l’idée de gérer des équipes à distance, même si cela a largement évolué dans le bon sens avec la crise actuelle et l’avènement du télétravail.

Ainsi, comme me l’indiquait un des employeurs après notre entretien en 2018 : « Je ne suis pas prêt à assumer et manager un de mes employés de loin ». Selon une étude, 92% des employeurs considéraient en 2018 que le premier frein au développement du télétravail est la réticence des manager.

Espérons que le contexte aient montré qu’au contraire le télétravail a énormément de bienfaits tant au niveau des employés que des entreprises, et que la tendance va s’accélérer. Si vous souhaitez en savoir plus sur ces avantages, n’hésitez pas à écouter les épisodes de notre podcast Devenir Digital Nomad dans lequel nous abordons divers sujets autour du travail à distance et la vie de nomades digitaux.

Vous pouvez autrement nous retrouver sur notre compte Instagram dédié au nomadisme digital ici : Pass to Freedom.